La base de tout

Home / Blogue / La base de tout

eat-547511_640

Quand les gens pensent nutrition, on pense toujours qu’il y a des aliments qu’il FAUT manger et des aliments qu’il ne FAUT PAS manger. Cassons ce mythe, il n’y a pas de mauvais aliments. La perte de poids ou l’atteinte d’une alimentation saine est un long processus qui n’est pas comparable avec l’arrêt de la cigarette. Du jour au lendemain on n’arrête pas tout. Il faut être patient et modifier ces habitudes de vie pour avoir de petits changements tous les jours. Dans quel but? Atteindre un équilibre qui nous convient et dans lequel nous sommes bien. La nutrition est une zone grise, mesdames, et messieurs, il suffit de CHOISIR des buts dans lesquels on est confortable, qu’on se sent récompensé et surtout, accompli.

Effectivement, les mauvais aliments, il n’y en a pas. Comprenez que les aliments étant beaucoup plus caloriques, gras et sucrés, sont des aliments qu’il faut manger modérément. Qu’est-ce que c’est manger modérément? Je vous parle ici d’une petite gâterie par jour! Un dessert au souper le soir, une collation sucrée au retour du travail… Quelque chose qui vous satisfera et qui vous fera plaisir. Il est certain que l’on ne parle pas ici d’une boîte de beignes, par exemple… La modération, n’oubliez pas : un petit beigne c’est bien assez. Je vous ai parlé d’équilibre plutôt : qu’est-ce que je veux dire par là? Pensons s’y quelques minutes… Tous les jours, afin d’équilibrer ce que vous mangez, il faut le dépenser! Prenez le temps de faire un peu d’exercices. Vous n’êtes pas obligés de vous mettre au marathon, mais une petite marche, un peu de course, une promenade à vélo…Vous aimez écouter les émissions du lundi soir? Pourquoi ne pas faire un peu de vélo stationnaire en même temps? Vous avez tant de possibilités. Faites-vous un petit horaire… Ne soyez pas gêné! Prenez le temps de bien vous organiser. Tenez compte de l’heure du retour du travail, la préparation de vos aliments la veille, des petites tâches que vous devez faire, aidez-vous à prendre le temps de bouger un petit peu.

Je parle d’équilibre en général, mais si nous nous centrons sur l’équilibre nutritionnel…Le fameux Guide alimentaire canadien, qu’il est épeurant! Mais lorsque l’on prend le temps de bien l’observer et d’en tirer les informations pertinentes, il devient beaucoup plus commun. D’abord et avant tout, le GUIDE alimentaire canadien, n’est qu’un GUIDE. Il est fait de façon à convenir à TOUTE la population en général, il n’est pas personnalisé à tous et chacun. Attention ! Je ne dis pas ici qu’il n’est pas bon, je dis simplement qu’il faut choisir ses combats. Je vous donne un exemple… Voyez-vous, lorsque j’ai commencé mes études en nutrition, nous avons fait un projet qui nous invitait à observer notre propre alimentation selon le guide alimentaire. Voici les points manquants de mon alimentation : je ne buvais jamais d’eau, je ne mangeais même pas la moitié de fruits et légumes recommandés et je ne mangeais pas de produits céréaliers à grains entiers. J’ai cru bon que ce serait positif de changer certains aspects de mon alimentation. Je me connais très bien, je sais que je ne peux remplir tous ces changements si je m’en impose trop. J’ai donc commencé par acquérir une bonne hydratation, en m’imposant à trainer une bouteille d’eau. Après quelque mois, lorsque je ne pouvais plus me passer de celle-ci, j’ai choisi d’intégrer un deuxième changement, et ainsi de suite. Je n’ai toujours pas une alimentation parfaite, toutefois, je consomme plus de fruits et légumes, je bois PLUS d’eau et je tends à gouter les produits à grains entiers. Les grains entiers d’ailleurs, ceux que j’aime je les intègre. Voyez-vous il ne faut pas se forcer à aimer quelque chose que l’on n’aime pas, car il n’est point possible que ce changement soit durable.

Bref, prenez le temps d’observer ce que vous mangez et prenez des notes. Qu’est-ce que vous mangez beaucoup trop? Qu’est-ce que vous ne mangez pratiquement jamais? Prenez le temps de bien comprendre le guide alimentaire, qu’est-ce que vous aimeriez atteindre comme objectif? Faites-vous une petite liste et prenez le temps d’intégrer un à la fois. Ne vous inquiétez pas, je ne consomme toujours pas la quantité de fruits et légumes recommandés du guide alimentaire, mais en augmentant ma consommation de ceux-ci, je laisse beaucoup moins de place aux collations moins désirables.

 

Anne-Julie Pépin, étudiante en 2e année du baccalauréat en nutrition à l’Université Laval

Nathalie Breton
Nathalie Breton
Nathalie Breton, massothérapeute depuis 1998. Je suis celle qui avait crée l'événement Défi 30 jours pour un ventre plat, qui, à mon grand étonnement, prit tout un ampleur. Depuis, je collabore avec MonGymEnLigne.com dont je suis ambassadrice pour offrir des défis sportifs gratuits mensuellement. Je suis aussi ambassadrice pour les produits Vivia Aromathérapie. Pour me suivre: Instagram: @et_si_ca_marchait Twitter: @etsicamarchait Facebook: facebook.com/etsicamarchait
Recommended Posts
Contactez-nous

Vous avez des questions?
Un commentaire?
Des suggestions concernant notre site ou son contenue?
N'hésitez pas à nous contacter.